général > dossiers > Final Fantasy XII > Ivalice


Géographie


Le monde d’Ivalice se découpe en trois continents, Ordalia, Valendia et Kerwon. Ordalia, située à l’ouest d’Ivalice, et Valendia, sa partie orientale, sont recouvertes de vastes plaines luxuriantes propices au développement des civilisations humaines. Le continent de Kerwon, plus au sud, présente un relief plus accidenté et plus hostile, et la vie humaine ne s’est guère développée sur ces terres inhospitalières ; on y trouve des épaisses forêts bordant des montagnes enneigées et encadrant d’antiques cités protégées par une magie puissante.


Alors que l’empire de Rozarria s’étend sur le continent d’Ordalia, celui d’Archadia recouvre tout Valendia. Ces deux empires se disputent la domination des différentes terres habitables, et ce sont les petits royaumes annexes qui en paient le prix, que ce soit le royaume dévasté de Nabudis ou bien, point central de l’histoire, le petit royaume de Dalmasca, situé à un point stratégique de la mappemonde : au beau milieu des trois continents. La principale caractéristique de Dalmasca est d’être entourée d’un immense désert qui en rend l’accès difficile à pied.


Le monde d’Ivalice est parsemé de jagds, des terres particulièrement riches en myste. Le myste, énergie magique naturellement présente dans l’atmosphère, a une influence notable sur les créatures qui y sont exposées, les rendant généralement plus hostiles et agressives. La vie humaine n’a généralement pas eu l’occasion de se développer dans ces zones à forte densité de myste, en raison de ses effets dévastateurs.


Technologie


Lorsqu’un myste assez dense se solidifie, il donne un cristal qu’on appelle un magilithe. C’est de ces magilithes que dépend la technologie humaine. En effet, ils sont employés aussi bien pour l’alimentation énergétique des boucliers des cités que pour la propulsion des aéronefs qui parcourent les cieux d’Ivalice. De manière générale, ils constituent une source d’énergie qui peut être exploitée de n’importe quelle façon, que ce soit pour produire de la lumière ou pour activer des armes de guerre.


Les instruments humains sont néanmoins grandement affectés par une trop grande densité de myste. C’est entre autres pour cela qu’un aéronef est incapable de survoler un jagd ou que l’explosion d’un magilithe libère une énergie qui annihile toute forme de vie aux alentours. Le myste ainsi relâché se disperse dans l’air et contamine les terres avoisinantes pendant des décennies.


Récemment, Archadia a accru sa production de magilithes dans l’optique de les étudier, ce qui explique la réouverture de certaines mines de magilithes, telles que la mine de Lhusu ou la mine de Henne. Ces recherches sont liées de près à la production de nihilithes, qui ne sont rien d’autre que des magilithes avec une densité de myste exceptionnellement élevée. La puissance démesurée des nihilithes artificiels permettrait assurément à Archadia de vaincre Rozarria sans problème … à moins que Rozarria ne mette la main sur une arme plus puissante encore.


Histoire


Dalmasca est un royaume gouverné initialement par le roi Raminas. Alors que son fils, le prince Rasler, est tué par les archadiens au cours de la cinématique d’introduction, le roi Raminas décide de signer la reddition inconditionnelle proposée par Archadia. Immédiatement après avoir capitulé au nom de son royaume, Raminas est assassiné par les archadiens, mais son meurtre est maquillé comme une trahison orchestrée par le capitaine de l’armée dalmascane, Basch Fon Rosenburg. Au cours de cette opération, un jeune soldat, du nom de Reks, perd la vie et laisse un frère sans famille, du nom de Vaan.


Du côté d’Archadia, c’est la famille Solidor qui est au sommet de l’empire. L’empereur Gramis a donné naissance à quatre fils, mais seuls deux sont encore en vie. Le plus grand des deux, Vayne Solidor, est un personnage ténébreux et assoiffé de pouvoir qui a fait exécuter ses deux défunts aînés. Le plus jeune, Larsa Solidor, est un adolescent vertueux et déterminé âgé d’à peine douze ans. Malgré son jeune âge, Larsa possède déjà une influence remarquable dans son empire, et s’attelle déjà à régler les conflits politiques et éthiques qui gangrènent Archadia.


On raconte que Dalmasca fut autrefois gouvernée par le Roi-Dynaste Raithwall, le souverain qui apporta la paix dans le monde en confiant à chaque belligérant un magilithe d’une puissance inimaginable. Ces magilithes auraient été confiés au Roi-Dynaste par les dieux eux-mêmes, c’est pourquoi, de par leur puissance incommensurable, ils sont appelés les nihilithes divins, et sont au nombre de trois : l’Eclat de l’Aube, l’Eclat du Crépuscule, et l’Eclat de la Nuit. Quiconque mettrait la main sur l’un de ces nihilithes divins disposerait d’un pouvoir quasiment illimité ...

Haut de Page

QUI EST EN LIGNE ?

0 membres connectés